Wednesday, July 11, 2012

London.




Une éclaircie de bonheur dans la météo de ma tempête passagère.

Après cette expérience désastreuse en hôtellerie, à travailler 56 heures en 6 jours pour seulement 100£, me revoilà enfin dans notre cher Hexagone.

J'avais réservé mon avion retour pour le mardi, chose que j'ai regretté par la suite après mon incroyable journée à Londres ! Je serai bien restée quelques jours de plus; Londres le lundi, ville de toutes les envies. London, would you marry me ?

Comme mon avion partait de London City Airport le mardi matin, je ne pouvais pas prendre le bus à Douvres le même jour; trop juste. J'ai donc chercher un hôte via le site Couchsurfing (cette invention est une bénédiction) pour m'héberger la nuit de lundi, et partir sereinement le mardi matin.
Sam, Australien, installé à Londres, sur Bow Road, depuis 3 mois, a gentiment accepté ma requête.
J'adore Couchsurfing. On fait des rencontres magiques. C'est passionnant de constater comment des gens peuvent être réellement bons, ouverts d'esprits et charitable, sans rien demander en retour.
Sam et un de ses amis m'ont montré Camden Town; une merveille de marchés, boutiques, magnificence extraordinairement parfaite de styles et de fringues à tomber par terre, dangereux, trop dangereux pour le porte-monnaie. Ma paye de 100£ aurait pu largement y passer, mais j'ai préféré me retenir. Presque. J'ai craqué pour une paire de lunettes de soleil à 5£, un style que j'avais repéré par internet, que je voulais absolument et que j'ai eu la surprise de trouver là-bas, dans les petites rues couvertes de Camden.

Les façades des bâtiments sont toutes parsemées et ornées de choses bizarres, incongrues, artistiques. On trouve des stands de nourriture turc, espagnole, française, mexicaine, italienne, japonaise, thaïlandaise, alignés côte à côte. Les gens sont beaux. Les bus sont rouges, à deux étages, les taxis sont noirs et élégants. Plus élégants que les taxis New Yorkais, et évidement plus que les Français qui ne se distinguent pas. On y voit des choses improbable, comme dans le magasin appelé "CyberDog", qui ressemble à une boîte de nuit, avec des accessoires exceptionnels. Les photos sont interdites dans beaucoup de magasins à Camden Town; dommage, tous vaudraient la peine d'être photographiés ! Il faut alors ruser.

Il y a une rivière, et quand on la suit, on se croirait en pleine nature, à des kilomètres de la capitale tumultueuse. Des saules pleureurs, des petites terrasses avec du mobilier en bois, des bateaux, un bâtiment chinois, des paons dans une cage gigantesque... Une bouffée d'air insoupçonnée, lorsque vos pieds vous guident vers l'inconnu.

J'ai pris un délicieux thé au gingembre et à la cannelle, j'ai fais des expéditions dans le Londres souterrain, la plupart du temps avec ma grosse valise encombrante et roulante, ne pouvant être soulevée par mes seuls bras frêles. Les Anglais m'ont alors aidé, une fois de plus, de vrais gentlemen.

Ah. Londres, Londres... Tant à en dire, et pourtant si peu de temps passé là-bas. Je suis consciente d'en vanter les mérites, mais elle en vaut la peine. Il faut que j'y séjourne plus longtemps. Un boulot dans une petite boutique de Camden Town ? Le pied, je m'en vais étudier l'idée.



A sunlight in my previous cloudy mood.

After this disastrous experience in restoration, working 56 hours for 6 days, only paid 100£, I'm back in my dear Hexagon.

I booked my flight for tuesday in the morning; I've regretted it after spending an amazing day in London ! I would stay few more days; London a monday, a fantastic stay.

As my plane was from London City Airport the tuesday morning, I couldn't take the bus from Dover the same day; it was too tight. I searched for a host via Couchsurfing (this website is a holy invention) to host me the monday night, and leave serene the tuesday morning.
Sam, an Australian, settled in London on Bow Road for 3 months, kindly accepted my request.
I love Couchsurfing. We meet fantastic people. It's impressive to notice how people can be really good, open-minded and charitable without asking something in return.
Sam and one of his friend showed me Camden Town; a wonder of markets, boutiques, a perfect magnificence of styles and clothes to die for. Dangerous, too dangerous for the wallet. My pay of 100£ could be spend in one finger snap, so I've prefered be raisonable... Almost ! I bought a pair of sunglasses for 5£; a frame I've noticed long time ago on internet, I really wanted it and it was a nice surprise to find some similar in the little covered streets of Camden.

The front of the buildings are decorate with weird, incongruous, artistic stuff. There are food stands from all over the world; turkish, spanish, french, mexican, italian, japanese, thai, all lined up. People are beautiful. Buses are red with two floors, taxis are black and elegants. More elegants than taxis in New York, or than french taxis which have no difference with normal cars. You can see improbable things, as in this shop called "CyberDog". When you enter, you have the impression to be in a night club, surrounded by light, lasers, and amazing accesories. Pictures are not allowed in a lot of shops of Camden Town; that's a pity because they are all worth to shoot ! You have to use cunning.

There is a river, and when you follow it, you have the impression to be far, at hundreds miles from the tumultuous capitol. Willow trees, terrace with wood furniture, boats, chinese house, peacocks in a gigantic cage... An unsuspected breath of fresh air, when your feet guide you to the unknown.

I took a delicious ginger cinnamon tea, I did expeditions in the London underground, most of the time with my mammoth suitcase that I couldn't hold alone with my frail arms. English people helped me, again, truly gentlemen.

Ah. London, London... So much things to say, despite so few time spending there. I know I praise virtues of this city, but it's worth to. I have to come back and stay more time there. Maybe find a job in a little boutique on Camden Town ? I'm going to think about it.



Le genre de boutique qui me fait baver. Depuis que mon ukulélé ce soit cassé dans ma valise lors d'un retour de l'étranger, je cherche désespérément un fidèle remplaçant. Mais rien ne peut vraiment remplacer un premier amour, surtout lorsque c'est un cadeau, et surtout lorsque l'on est fauché. Ah, patience, j'espère pouvoir à nouveau gratter quelques cordes prochainement.



The kind of boutique I could stay hours inside. Since my ukulele have broke in my suitcase during a trip abroad, I'm desperatly looking for a new one. But nothing can replace a first love, especially when it's a gift, and especially when you are stony-broke. Patience, I hope I could scrape some chords soon again.


Les étroites rues couvertes de Camden.


Cette boutique était trop mignonne ! J'ai essayé le petit haut bleu avec des coquillages qui me plaisait bien, mais pour 15£, j'ai préféré le remettre gentiment à sa place.



This boutique was so cute ! I've tried the little blue cropped top with shells, but for 15£, I've prefered put it back on the display stand.



Le métro est cher à Londres ! 4.70£ pour un aller simple; j'ai eu le malheur d'être pressée, de me tromper de sens, de descendre un arrêt après et devoir payer à nouveau un ticket... Comment perdre de l'argent bêtement, il ne fait pas bon être tête en l'air dans les capitales.



The subway is expensive in London ! 4.70£ for a single trip; I had the misfortune to be in a hurry and take the tube in the wrong way, stop one station after, and pay a ticket again... How to loose money in a silly way, it's not good to be scatterbrain in a capitol.



Comme Sam m’hébergeait, j'avais décidé de cuisiner un petit plat pour le soir. Une "quomelette" ou "omeliche", à mi-chemin entre la quiche et l'omelette. Poireaux, carottes, oignons, fromage, oeufs, épices. Simple, rapide, et bon !



As Sam has hosted me, I decided to cook something for dinner. A "quomelette" or "omeliche", in a mid-way between a quiche and an omelette. Leeks, carots, oinions, cheese, eggs, spices. Simple, fast, and so good !



Départ pour Angers, après seulement 24 heures à Londres.

On s'y sent bien là-bas. Ce que j'apprécie plus particulièrement, c'est la politesse et l'ouverture d'esprit des Anglais. Personne n'ira juger votre manière de vous habiller. Je n'ai pas trouver que l'architecture, les bâtiments étaient transcendants, peut-être n'étais-je pas dans la partie la plus belle de Londres, mais l'ambiance qui y règne fait qu'il est agréable d'y séjourner. Il y a tant de choses à voir, de détails à observer, c'est une ville attractive, je pense que c'est le mot juste ! On ne peut pas s'y ennuyer; c'est extrêmement cosmopolite, des gens venus des quatre coins du globe, tenter leur chance dans cette ville aux milliers d'opportunités. The British Dream.



Departure for Angers, after only 24 hours in London.

You feel great there. What I appreciate the most, it's the politeness and the open-mindness of English people. Nobody would juge the way you dress. I didn't find the architecture or the buildings transcendents, perhaps I was not situated in the beautiful part of London, but the atmosphere makes that it's pleasent to stay. There are plenty of things to do, to see, details to observe; it's an attractive city, that's the word ! You can't get bored; it's extremely cosmopolitan, people are coming from the four parts of the globe, seizing opportunities. The British Dream.


2 comments:

  1. C'est sympa ce qu'il y a sur les murs des maisons !!!

    ReplyDelete
  2. I live near to Camden and know every bit that you described so it's funny to see it displayed on someone's blog :P

    ReplyDelete

Thanks for your comment ! Check back if you're looking for a reply.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...