Friday, February 1, 2013

L'écrit vain.


J'essaie d'écrire un livre.

Je me suis dis que c'était une de ces choses que je devais tenter. En fait c'est un de mes désir secret, de pouvoir écrire des histoires, divertir et faire rêver, pouvoir faire s'évader l'esprit des lecteurs. Je n'aurai jamais l'étoffe d'un Maupassant, d'un Zola, d'un Dostoïevski, ma prose ne pourra pas être aussi détaillée, sculptée, parfaite. Mais, c'est sans doute en tenant un crayon, en laissant l'encre nourrir le papier, en persévérant, en se forçant à le faire cracher des lignes et des mots que le style se forme et s'améliore.
C'est en parti pour ça que j'ai voulu faire un blog, pour pouvoir écrire. Certes, j'écris parfois dans mon journal, mais jamais régulièrement, seulement quand l'inspiration, cette lumière dorée, vient éclairer mon âme. Le blog est comme un bourreau pour qui j'aurai développé le syndrome de Stockholm. De force, il me dit de me mettre au travail, me pose des contraintes, m'incite à l'invention, à la création, à la recherche. Au final c'est un bourreau de cœur, car il m'oblige à faire ce que j'aime.

C'est comme le dessin : j'ai arrêter de dessiner pendant plus d'un an. Vous savez, les personnes ayant un tant soit peu l'esprit créatif peuvent développer cette espèce de gangrène qui ronge la confiance en soi. L'origine de cette infection est due à la comparaison : regarder le travail d'autres artistes peut être un bon moyen pour se motiver et se mettre à créer. Seulement, il arrive aussi que ce simple fait de s'inspirer devienne maladif, une attaque au lance-pierre ciblée sur le moral. À force de se comparer, d'essayer de faire et de constater que nos mains ne reproduisent pas l'image qui habite l'esprit, l'insatisfaction survient, puis la colère, puis le fatalisme : "je n'y arrive pas, je n'ai pas de talent, j'abandonne". Et là réside l'erreur, car en abandonnant on ne peut plus s'améliorer. Il faut toujours faire, se forcer, se faire violence. Être son propre bourreau.

J'ai décidé de me remettre un peu au dessin, et de poster de temps à autre ce que je fais. Dans les premiers mois de mon blog, j'écrivais beaucoup sur mon humeur, sur mes songes. J'ai quelque peu arrêté, me disant que moi-même je n'aimerai pas lire quelqu'un qui, la plupart de temps, à l'âme remplie de spleen. Nous préférons toujours les gens joyeux. Mes dessins serviront à exprimer mon sentiment du jour. Celui d'aujourd'hui, je l'ai fais hier avant d'aller au lit. J'ai hésité à le poster car il n'est pas finit (je ne fini jamais mes dessins) mais sont regard abattu me plaisait bien.

Et puis, un jour peut-être, en voyant mes dessins, quelqu'un dira : "Noé, tes dessins sont d'une telle beauté, mon Dieu, un Rembrandt au féminin ! Je t'engage tout de suite !". Ah, laissez-moi rêver !

Qu'est-ce qui vous motive et vous aide à aller de l'avant ?



I try to write a book.

I thought it was something I should do. It's one of my secret desire, to write stories, make the people dreaming and let escape their spirits. I will never have the talent of a Maupassant, Zola or Dostoïevski, my prose won't be that detailed, sculpted, perfect. But if I hold a pencil, let the ink feed the paper, and force it to spit words and lines, maybe I can progress.
That's mostly why I wanted to to start a blog : I wanted to write. I write sometimes in my diary, but only when the light of the inspiration light up my mind. My blog is like a torturer for whom I've developed the Stockholm Syndrom. It forces me to work, be creative, effective, inventive, always make research, always think. That's a torturer for my well-being, because it obliged me to do what I like.

It's like drawing : I've stop to draw for more than 1 year now. You know, people who are a bit creative can develop this kind of gangrene which devore the self-confidence. The origin of this infection comes from the comparaison : be inspired by the work of other artists can be a good way to have motivation and start to create. However, it might happen that this simple fact become a disease, an attack targeted on the morale. If we compare ourselves too much to other people, and we try to create something but we realised that our hands are not able to reproduce the image settled in our spirit, we get unsatisfied, angry, and fatalistic : "I have no talent, I abandon". Here is the big mistake, because if we abandoned, we can't be better. We always have to force ourselves, be a bit violent, like our own torturer.

I decided to start to draw again, and post time to time what I do. In the first months of my blog, I spoke a lot about my moods. I've kind of stopped, thinking that I wouldn't like to read someone who's complaining. People prefers happy people. My drawings will be use to express my mood, what I won't write. This one, I draw it before going to bed yesterday. I hesitated to post it, because it's not finished (I never completely finish my drawings anyway) but his sad glance touched me.

And maybe oneday someone will say : "Noé, your drawings are totally amazing, so beautiful, my God, you're a Rembrandt but in girl ! I hire you right now !" Ah, let me dreaming !

What is this thing which keeps you doing ?





Follow Couleur Spleen Follow Me on Pinterest

40 comments:

  1. I like your style very much! It's so different and amazing!

    lifeisbetterblondewiths.blogspot.com

    ReplyDelete
    Replies
    1. Multumesc frumos !
      E tare ca esti din România ! Am fost acolo si mi-e dor sa vorbesc limba romana. Pupici :-*

      Delete
  2. tu dégages déjà beaucoup de choses, il y a déjà une certaine poésie dans ta manière de te vêtir, c'est une belle forme d'écriture et d'expression, ton imagination va loin! continue sur ta lancé!;)

    Lauren du blog www.laurendesamonac.com
    et ma boutique si tu souhaite la découvrir: www.duffledud.com ;)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci énormément pour tes encouragements !
      Je pense aussi que la manière de s'habiller est un moyen d'expression à part entière, une manière de dire l’indicible ;)

      J'avais déjà aperçu ta friperie que je trouve vraiment sympa ! Je te souhaite beaucoup de réussite avec, le site est mignon comme tout !

      Delete
  3. C'est marrant hier soir avant de m'endormir je notais point par point ce que j'avais envie de faire pour avancer, et parmis une dizaine d'envies il y avait aussi celle de me remettre à dessiner et peindre (j'ai arrêté il y a trois ans à peu près ><) et celle d'achever les deux histoires que j'avais commencé à écrire! De temps en temps il faut se recentrer sur ce que l'on aime! Il n'y a pas de raisons que tu n'y arrives pas^^ J'aime beaucoup ton univers, tes photos, ton style et tes textes : tout est très poétique!

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est super motivant de faire des listes; comme tu dis ça aide à se recentrer, savoir ce qui est important pour nous et se donner des objectifs. Alors je t'encourage à aller au bout de cette liste, c'est gratifiant d'avoir ensuite la fierté de dire "je l'ai fait !"

      Merci pour tes encouragements, ce que tu dis me motive et me donne vraiment envie d'avancer ! <3

      Delete
  4. Great, love the picture and your outfit

    Cheers,
    Jason
    www.sydneyfrancisco.com

    ReplyDelete
  5. Vu la façon dont tu écris ici je pense que tu peux faire de belles chose.
    D'ailleurs tes photos le sont déjà.
    Bonne chance en tout cas.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Waw, ce que tu dis me touche beaucoup, sincérement ! Merci, merci énormément. ♥

      Delete
  6. Mais c'est pas mal du tout!! Ça fait un peu otto Dix. Moi aussi j'ai coypu ecrire un livre. Je l'ai fait d'ailleurs maintenant le problème c'est l'éditeur! Pour le dessin j'ai abandonné longtemps aussi. Erreur! J'essaie de m'y remettre un peu.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Aah je connaissais certains tableaux d'Otto Dix sans savoir qu'il en était l'auteur ! Merci pour cette découverte, son univers est assez glauque mais j'aime beaucoup !
      Je prends la comparaison avec cet artiste comme un véritable compliment; merci beaucoup !
      C'est vrai que ce n'est pas évident de se faire éditer; j'ai tellement entendu que ça relevait du parcours du combattant ! C'est dommage, je suis sure que certains grands talents restent dans l'ombre faute de trouver un éditeur.
      Je pense que le dessin se perd mais se retrouve tout aussi vite ! Une fois qu'on s'y remet, on regagne l'habilité perdue.

      Delete
  7. Oui moi aussi je voudrai être éditer - malheureusement il faut du temps est donc de l'argent -_- Donc encore 6 mois (oui je compte) et j'aurai assez de sous pour pouvoir me permettre de "glander" un an que sur mes dessins ! Et donc aussi mes histoires. J'ai d'ailleurs choisi la voie de l'illustration pour raconter des choses - à la base j'aurai voulu être scénariste pour le cinéma (attention je dis tout!) - et effectivement on me dit aussi souvent que mes histoires sont d'une tristesse assez glauque. Alors qu'on me connait plus comme quelqu'un de joyeux. En faite, écrire révèle pas mal de chose…comme le dessin…

    ReplyDelete
    Replies
    1. J'espère que ça marchera et que tu te feras éditer ! En tout cas tu es sur la bonne voie, déjà que tes illustrations sont superbes, tes histoires doivent être tout aussi géniales !
      Les histoires sont souvent plus poignantes quand elles sont tristes... Ça reste mon avis du moins, mais une histoire qui ne sera qu'heureuse ne susciterai pas mon intérêt. Un happy end ok, mais si on patauge au pays de la guimauve sur 300 pages, ça risquerai de m'ennuyer !
      Parfois oui, l'écriture ou les dessins sont le miroir de l'âme, et font ressortirent des choses qui n'apparaissent pas en surface. C'est pour ça que l'Homme ne peut vivre sans art, il faut qu'il s'exprime !

      Delete
  8. I can't even begin to describe how much of myself I've found in your post. I used to draw as well and loved it so much, but then, after starting university I somehow stopped and now I feel like I've completely lost it. But my biggest dream, ever since I was a little girl was to write a book. And I have so many things written and so many times I've started to write a story but after several pages something inside of me just blocks and I can't continue. That can be so frustrating...I guess that creative work is the toughest, because you're always creating something out of nothing and have nothing to rely on but your imagination. Just keep on writing, that would be my advice to you. And keep on drawing because this little man is quite something :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. I totally understand what you mean ! I've started a story recently, I wrote about 8 pages on Word. When I try to continue it, there is a big feeling of nothingness : I can't. And it's so strange, because at the begining I was really into it, but now I can't find what will happen. So yes, it's very frustrating !
      As you say, rely only on imagination is hard, because there is nothing or nobody else who can force you and make the things for you. That's where the willpower and the self-confidence have to be strong to keep going and never give up.
      Thank you so much, I'll do my best to continue on this way ! And you too; if you started to draw and write stories, I guess it's something that you like and something still important for you. I'm sure our childhood's dreams are really important, it's a part of us, of what we still want to become in the deep of our hearts. So I encourage you to let your talent conquer the paper ! ;)

      Delete
  9. J'adore ton dessin! Tu dessine super topissiment bien! J'aime beaucoup :)

    Et ta tenue est très sympa ;)

    bisous

    ReplyDelete
    Replies
    1. Hehe, merci beaucoup Aggie c'est adorable ! Ton commentaire me fait vraiment très plaisir !
      Bisous :-*

      Delete
  10. Oh, mais tu sais que tu es incroyable quand même ! Il y a tant de créativité en toi, je trouve ça dingue !

    Ce passage de ton article, "À force de se comparer, d'essayer de faire et de constater que nos mains ne reproduisent pas l'image qui habite l'esprit, l'insatisfaction survient, puis la colère, puis le fatalisme : "je n'y arrive pas, je n'ai pas de talent, j'abandonne".", m'a tout de suite touché parce que c'est exactement ce que je ressens avec le dessin. Je tente de faire des petites choses, pas aussi réussi que toi certes, mais quand c'est un peu près bien, j'ai l'impression de créer des pâles copies de ce qui existe déjà.
    Et le fait de ne jamais reproduire ce qu'il y a exactement dans ma tête me rend dingue !

    J'écris aussi depuis longtemps. Les personnes qui m'ont lue me disent d'envoyer 'ça' à un éditeur, pour voir ce qu'un professionnel pourrait en penser. Mais j'ai tellement peur de la critique que je n'ose pas.

    Tu as déjà ressenti ça aussi ?

    L'anonyme au long pseudo ;) (Je m'appelle Cécile en vrai, ce sera plus simple comme ça).

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ah, Cécile, merci pour ton superbe commentaire !
      Tu m'a fais penser que j'ai en effet oublié d'aborder un point important : le regard des professionnels !
      J'ai aussi pensé parfois à présenter mon travail, mais je me suis toujours dis que ça ne serait pas suffisant, qu'il y aura toujours mieux, qu'on me rirait au nez en disant "Vous rigolez ?! Ce sont des bouses que vous me montrez là !". Ce monde est impitoyable !
      J'ai aussi peur de la critique, il faut pourtant l'affronter pour progresser. Seulement, j'aurai trop peur qu'une critique trop lourde me coupe toute motivation et me dégoûte à jamais.

      Je t'encouragerai pourtant à présenter ton travail ! C'est bizarre, j'ai toujours plus foi en ce que font les autres. Tu devrai tenter, tu ne perds rien ! Même si tu as peur de la critique, dis-toi que si elle est constructive, elle peut être un bon coup de pouce. Il faut vivre sans regret : si ce que tu écris te plaît, ça plaira à d'autres. On est jamais seul dans nos passions, toujours on trouvera quelqu'un qui pense comme nous. Il suffit de trouver cette personne, en l'occurrence, cet éditeur là ! ;)
      Je pense faire ça, si jamais j'arrive à terminer mon histoire, je la présenterai, je tenterai le coup... Je braverai ma peur ! Se faire violence, quoi qu'il arrive !

      Je crois qu'on ne peut jamais vraiment reproduire ce qu'on a en tête, c'est le décalage entre l'imaginaire et la réalité. On peut s'en rapprocher, mais il faut accepter que ça ne puisse pas être 100% semblable. Parfois c'est même une bonne surprise : on se jette un peu au hasard, et on fait de jolis accidents.

      En tout cas je te remercie pour tout ce que tu m'as dis, ça me touche beaucoup.

      Delete
    2. Je suis un peu pareil que toi, j'ai toujours plus foi en ce que font les autres qu'en ce que je fais.
      C'est pour cela que je suis sure que tu vas réussir. Tes photos, tes écrits, tes dessins me touchent et je pense que je ne suis pas la seule ! J'espère vraiment que tous tes projets se réaliseront avec succès !

      Et, (ça n'a absolument rien à voir) je viens de me rendre compte que tu répondais à tous les commentaires que nous te laissons. Je trouve ça cool et humble, on voit que tu n'es pas ce genre de personne qui attend les commentaires pour avoir des commentaires.

      Je crois que c'est pour ça que j'aime bien te suivre aussi. :)

      Delete
    3. Ça doit être humain : à part quelques personnes totalement égocentriques, le commun des mortels a toujours tendance à se sous-évaluer !
      Pfiou, merci d'autant croire en moi, ça me fait des petits bonds dans le cœur haha ! J'espère aussi que mes projets se réaliseront; ça ne tiens qu'à moi de toute manière, et j'ai passé tellement de temps à me prélasser et à rêver sans agir que je suis décidée à changer les choses.

      Oui je me suis toujours dis que si les gens prennent le temps de commenter, je prend aussi le temps de répondre. Et puis j'adore ça, car ça me permet de discuter avec des gens (comme toi !) qui ont les mêmes passions, préoccupations, rêves... C'est génial. Je ne pensai pas que faire un blog permettrai de partager autant et de faire de belles rencontres !

      Merci infiniment !! ♥

      Delete
  11. Cela se voit que tu as l'habitude d'écrire, ce sont des choses qui ne s'apprennent pas, ou on a le style ou on ne l'a pas. Le tout, ce n'est pas de perdre l'habitude d'écrire, car c'est toujours difficile de retrouver une facilité naturelle.
    http://le-petit-boudoir-de-marie.centerblog.net/

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci énormément Marie !!
      Oui c'est vrai qu'il faut toujours se maintenir dans une dynamique pour ne pas perdre l'habitude, d'où l'importance d'être passionné par ce que l'on fait ! Dans ce cas il n'y a normalement pas de souci. Faire quelque chose par passion, c'est encré dans nos habitudes, alors ça n'est pas sensé se perdre. Cependant les états d'âmes peuvent toujours altérer le travail et la motivation : c'est la le danger !

      Delete
  12. Je suis complètement fan de ton style! Tu es superbe! J'adore tous les détails qui composent ton look! Le foulard est très beau!
    Bisous, bon wknd! http://leComptoirdeLaura.wordpress.com/

    ReplyDelete
    Replies
    1. Yaay merci Laura c'est adorable, merci à toi !!

      Delete
  13. cool jacket!
    Greetings from Poland, xoxo!!
    www.adelajdainsp.blogspot.com

    ReplyDelete
  14. Chanced upon your blog and enjoy reading it!

    ReplyDelete
    Replies
    1. I'm really glad you enjoyed it; thank you so much Michelle ! :-*

      Delete
  15. Hei :)

    I love the jewelry you wear and I think it's not the last time I visit your blog!
    En plus, je peux améliorer mon français un petit peu avec ton blog ;)
    Would you like to follow each other?

    xx Laurel <3
    http://laurel-looks.blogspot.de/

    ReplyDelete
    Replies
    1. Hallo !

      Danke schön ! :)
      I would be glad to see yo again here ! I'm really amazed, a lot of german people speaks so well french language !
      Tschüss :-*

      Delete
  16. J'ai souvent pensé à écrire un livre, mais je n'ai jamais osé me lancer...

    ReplyDelete
    Replies
    1. Il n'y a pas de peur à avoir; l'inspiration viendra d'elle-même avec une feuille sous les yeux et un crayon dans la main ! Tu devrais tenter ;)

      Delete
  17. Ah, je me reconnais aussi dans ce que tu dis! Je faisais de la peinture, et puis j'ai rencontré un "vrai" peintre, et mon inspiration m'a lâchée depuis un an également...
    Pour l'écriture, ça a toujours été pareil... Je n'ai pas de talent, je n'y arriverai jamais... ça aboutit toujours à des trucs commencés mais jamais terminés.
    J'adore ton dessin, tout comme ta prose, tu as un style bien à toi, et c'est déjà beaucoup, d'avoir du style. Continue ainsi!!

    Bises

    Claire

    ReplyDelete
    Replies
    1. Je crois que c'est le syndrome de beaucoup de gens créatifs !
      Même Van Gogh prônait qu'il ne savait pas peindre, alors que ces tableaux sont parmi les plus beaux et les plus reconnus...
      Les artistes sont d'éternels insatisfaits ! Seulement, il en y a qui ont assez de hargne pour continuer et se prouver qu'ils peuvent y arriver. Il faut toujours persévéré, je pense que ça fini par payer.

      Merci beaucoup pour tes gentils mots et tes encouragements, ça me boost de lire des commentaires comme le tiens ! <3

      Delete
  18. Ne te compare pas, ne te juge pas, ne sois pas trop méchante avec toi même...juste prends du plaisir dans tout ce que tu fais, finis ou ne finis pas ce que tu as commencé mais assumes de le montrer.

    Ce n'est que l'égo qui a mal quand tu sembles ne "pas faire assez bien".

    C'est l'âme d'enfant qui, au fond de toi devrait être ton moteur. Cette âme qui ne sait pas ce que c'est que d'échouer ou ne pas être à la hauteur. Personne n'attends de toi la perfection : on veut juste percevoir une bribe scintillante de vérité.

    Bises. ^^

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est toujours dur de ne pas se comparer, en fait je crois qu'il suffit d'avoir confiance en soi !
      C'est vrai qu'il faut faire les choses par plaisir, non par simple but de "devoir les faire" et les finir. C'est sans doute en prenant du plaisir à faire les choses qu'elles finissent par porter leurs fruits.

      Malheureusement nos cerveaux d'adultes renient souvent l'enfant qui est en nous ! Et je pense sincèrement que nos rêves d'enfants en disent plus longs sur n'importe lequel de nos désirs et ambitions cachées que n'importe quel conseillé Pôle emploi, CIO ou bilan de compétence.
      Aah, c'est ça, c'est exactement ça : les enfants ne connaissent pas l'échec. Je n'y avais jamais songé, mais c'est vrai. Quand on est petit on fait, c'est tout. On ne se pose pas toutes ces questions qui ne font qu'entraver nos actions.
      J'y penserai, rester un enfant, peut-être que la vérité réside là-dedans ;)

      Delete

Thanks for your comment ! Check back if you're looking for a reply.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...