Sunday, October 11, 2015

L'Éthique.




Savoir dire "non".
Lorsque j'ai commencé à recevoir des demandes de partenariats, j'ai eu comme un sentiment d'accomplissement; c'était presque une flatterie de constater que tout ce travail, ce temps passé à écrire, à faire des photos et à les trier pendant des heures était enfin récompensé. Il ne faut pas le cacher, la majorité de ces demandes de partenariats proviennent des sociétés - le plus souvent basées en Chine - qui proposent des vêtements à prix très abordables. L'objectif d'un partenariat est donc de choisir quelques vêtements sur le site de la compagnie et de les promouvoir sur le blog. C'est vrai, de telles opportunités son alléchantes, il est difficile d'y résister. Qui n'aime pas recevoir gratuitement des vêtements, de plus quand le choix est large et qu'on peut facilement trouver son bonheur ? J'y ai cédé plus d'une fois, mais ne recommencerait pas. J'ai toujours quelques vêtements que je dois promouvoir qui traînent depuis des mois dans ma penderie et je me tiendrai à la promesse que j'ai faite de les intégrer dans mes tenues, mais ce sera la dernière fois.
Je ne tiens pas à blâmer qui que ce soit ni à retourner ma veste contre les sociétés qui m'ont offertes des produits. Cependant, une pensée m'est venue à l'esprit. Dans tout ce processus, quelle est l'image véhiculée ? Ces vêtements font partis de la production de masse privilégiant la quantité à la qualité, de plus réalisés dans on-ne-sait quelles conditions. J'ai réalisé que je soutenais un marché qui est en fait à l'opposé de mes principes, de ce à quoi j'aspire et que je veux promouvoir ici.
À l'heure actuelle, il me semble beaucoup plus important de privilégier l'artisanat, les petites sociétés plus durables qui font leur nid, et ce dans tous les domaines. Sans doute est-ce le fait d'avoir compris la difficulté du métier de couturière, avoir compris la vrai valeur d'un vêtement de part le temps qu'on passe à le faire, de part le coût de sa matière première et la difficulté de concurrencer cette course au "cheap" lorsque l'on cherche à vivre d'une passion. J'ai appliquer cela à ma manière de consommer, que ce soit en alimentaire, en ameublement ou en habillement, mais j'ai toujours eu du mal à dire "non" aux cadeaux. C'était donc hypocrite de ma part d'accepter ce marché, car j'aurais dû savoir que je faisais quelque chose à l'encontre de mes principes mais j'essayais de m'en convaincre en pensant que ce genre de partenariat m'aiderait à aller plus loin. C'était une erreur. Après avoir reçu des articles défectueux à l'odeur entêtante de plastique, et avoir eu affaire dernièrement à une société - TinyDeal - qui ignore délibérément mes e-mails pour ne pas envoyer le dût de la gagnante du dernier concours*, j'ai réalisé qu'il fallait que ça s'arrête. Je n'accorde plus aucune confiance à ces sociétés parasites qui pullulent et se ressemblent, et ne ferait des partenariats qu'avec des enseignes qui renvoient une image plus unique, créative et plus respectueuse des consommateurs ainsi que de l'environnement. Car, au fond, l'importance de ce que l'on porte ne s'arrête pas seulement à l'aspect visuel.

* Ce genre de méprise est la première qui est arrivée dans le peu de concours que j'ai lancé. Je tiens encore à m'excuser auprès de la gagnante. Je suis en colère auprès de TinyDeal qui n'a pas respecté sa part du contrat et affiche un vrai manque de professionnalisme, prouvant ainsi le peu d'égards qu'ils accordent à l'éthique et l'aspect humain du commerce.


Feel free to say "No".
When I started to get partnership proposals, I had a strong feeling of accomplishment. It was flattering to know that all my work, the time spent to write, to take a bunch of pictures, and sort through them was finally rewarded. It is important to clarify that most of these partnership proposals were sent by companies - mostly based in China - selling clothing for low prices. Basically, all what I had to do was promoting clothes I would choose among their website. These opportunities were seductive, it was hard to resist. Who doesn't like to receive free clothes, especially when the huge amount of products helps to find what we like ? I accepted several of these proposals but I don't intend to do so again. There are still some clothes in the depth of my closet that are waiting, for months now, to be promoted and I will stick to my promise to integrate them in my outfits, but those will be the last ones.
My goal isn't to blame anyone who is involved in these kind of partnerships nor attack the companies with whom I worked. However, a thought passed through my mind : in doing these reviews, what image do I promote ? Those clothes are part of the mass production focusing on quantity rather than quality, and made in god-knows-what conditions. I realised that I was supporting something that is in total contradiction with my values and with what I want my blog to be about.
These days, it is more important to me to consume handicrafts and buy from small companies who have a different approach of marketing than these big, all-that-matters-is-profits companies. Maybe it is because I have been a seamstress and I understand the real value of clothes from the time needed to make them, the cost of the raw materials, and the difficulty of being part of the competition in this "race to the bottom" in terms of cost when you try to make a living out of your passion. I have tried to apply those rules to my own consumption, to food, furniture, clothing and everything else, but I've always had difficulties to say "no" to gifts. It was hypocritical to accept these deals, because I should have known I was doing something that was against my principles. I convinced myself that it was acceptable because I thought those partnerships would help me to explore fashion and inspire me artistically; I was a mistaken. After receiving defective products perfumed with a strong plastic smell and dealing with a company - TinyDeal - which ignored all my e-mails when I asked why they hadn't yet sent the prize to the winner of the last giveaway*, I realised I had to stop accepting partnerships with these kinds of companies. I don't have any more trust in them and decided I will only cooperate with businesses which care about the artistic side of fashion and not just the money, and which are respectful of their customers and the environment. In the end, what we wear is more than just how we look.

* This is the first time such a situation has happened in all of the giveaways I have done. I want to apologize again to the winner. I am upset with TinyDeal for not respecting its part of our agreement; their behaviour shows a total lack of professionalism, proving that they put short-term profit first at the expense of eveything else.

Monday, August 17, 2015

Anicca.
[+ TinyDeal Giveaway !]



Coat : MiniTake / Boots : TinyDeal / Sailor Cap & Satchel : Second Hand

Tempus fugit; le temps s'enfuit, et sans retour.
Une si longue absence n'est ni excusable ni justifiable; pourtant, ma vie a prit un tournant considérable ces derniers mois. Voyager vous change un monde, une perspective, un être entier. C'est toute une manière de penser qui est revue et examinée, reconsidérée et affinée. Ce n'est pas un travail simple et sans embûche; non, voyager, c'est aussi parfois un challenge, un exercice pour l'esprit. Une opération chirurgicale laisse des cicatrices. Opérer son esprit, c'est pareil.
En arpentant les routes, au milieu d'un environnement inconnu et différent, les sens sont assaillis et stimulés de part et d'autres. Nous pouvons douter, nous sentir oppressé, perdu. Nous pouvons aussi humer l'air de la liberté, avec un sentiment de plénitude et de bien être général. Dans tous les cas, nous ne restons rarement indifférent. Une palette d'émotions ne cesse de colorer notre humeur en multiples tonalités.
Chaque pas est un apprentissage, qui forge toujours un peu plus la semelle de notre pensée. Accepter le changement et apprendre de lui, accepter l'éphémérité matérielle et immatérielle, celle des choses et des sentiments; rien ne reste immuable. Nous changeons et évoluons, au gré des expériences. C'est ce qui fait notre force. S'attacher au bonheur et aux moments heureux, s'obstiner dans la quête d'un idéal illusoire nous en éloigne bien davantage. Le bien, comme le mal, est une notion subjective, une interprétation de l'esprit. Observer chaque instant tel qu'il est, sans jamais chercher à le juger, pourrait être un moyen de parvenir à une certaine tranquillité d'esprit. Anicca.

Pour célébrer mon retour, j'organise en partenariat avec TinyDeal un concours pour gagner ce maillot de bain, votre nouvel ami pour lézarder sur la plage. Pour participer, suivez les instructions suivantes :
• Étape obligatoire :
- Commentez cet article en y insérant le lien de votre maillot de bain préféré, à choisir sur le site de Tinyeal.
- Aimez la page Facebook de TinyDeal
• Étapes facultatives :
- Tweetez le giveaway (+1 chance de gagner)
- Aimez ma page Facebook (+1 chance de gagner)
- Suivez mon blog via Bloglovin ou GFC (+1 chance de gagner)

Vous devez valider vos entrées grâce au widget plus bas, autrement elles ne pourront pas être recevables.
Le concours débute le 16 août et se terminera le 6 septembre. Le vainqueur serait contacté par e-mail.
Bonne chance ! ♥

Edit 08/09 : Merci à tous pour votre participation à ce concours, et bravo à Tea qui remporte le maillot de bain.



Tempus fugit; time flies by and never returns.
This long absence isn't excusable nor justifiable; however, my life has taken a new turn these past few months. Travelling changes a world, a perspective, an entire being. It is a whole way of thinking which is reviewed and examined, reconsidered and refined. It isn't an easy work without obstacle; travelling is sometimes a challenge, an exercise for the mind. A chirurgical operation leaves some scars. Operating one's mind is the same.
While hitting the roads, in the middle of an unknown and different environment, senses are stimulated from each part. One can doubt, feel oppressed, lost. One can catch a piece of liberty, with a feeling of fullness and well-being. In any case, one never feels indifferent. A palette of emotions never ceases to color the mood in multiple tones.
Each footstep is a learning, which shapes a bit more the sole of our soul. Accepting change and learn from it, accepting material and immaterial ephemerality; nothing stays still. We are changing and evolving from experiences. This is what makes our strength. To be attached to happiness and pleasant moments, to persist in the pursuit of an illusory ideal prevent us from catching it. Good and bad are subjective notions, there are only the interpretation of the mind. Observing each moment as it is, without trying to judge it, could be the way which leads to a certain peace of mind. Anicca.

To celebrate my return to home, I launch a giveaway with TinyDeal to win this swimsuit, your new friend for lazying on the beach. To participate, follow these instructions :
• Mandatory steps :
- Comment this article and insert the link of your favourite swimsuit, among this selection on TinyDeal.
- Like TinyDeal's Facebook page
• Optional :
- Tweet the giveaway (+1 chance to win)
- Like my Facebook page (+1 chance to win)
- Follow me via Bloglovin or GFC (+1 chance to win)

You have to validate your entries with the widget below, otherwise they couldn't be receivable.
The giveaway is open internationally. It starts from August 16th to September 6th. The winner will be contacted by e-mail
Good luck ! ♥

Edit 08/09 : Thank you all for your participation to this giveaway, and congratulations to Tea who won the swimsuit.


a Rafflecopter giveaway
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...